sexta-feira, outubro 15, 2004

"Toulouse"...lembrando a Zebda

Zebda...umha banda de Toulouse, formada por inmigrantes magrebís, que se fixo famosa por aquí a finais dos anos noventa.Caminham polo gume do raï, jogando arriscadamente nas fronteiras do reagge, o rap e o funky. As suas letras estám cheias de ironia e mordacidade, de denúncia, de realismo...às vezes, a letra de umha música é poesia e nom apenas recheio, ainda que às vezes se tende a fazer da letra um simples recheio vogal. Lede e disfrutade de Zebda.

Y’ a les arnaqueurs, il sont la rue saint Rome / tu sais le revendeurs de la fripe nippone / Et les taverniti, les Naf Naf et l’arôme / Des vendeuses aux aguets / Les bas sur le pallier / Prêtes à dévaliser / Prêtes à tout pour fourguer la marchandise au rabais / C’est larue interdite au petit portefouille / si t’est pas bien fringué, t’es triqué l’accueil / les mémés mon cher Claude son désormais en deuil / Elles te flinguent au néon / Les vendeuses en jupon / si téntres t’es marron / et cali cali, cali cali, calicali /Caleçon // y’a tous ceux qui croient / qui’ci la cuisine est un rite / le zebda catapulte, catapulte / y’a pas de cassoulet non pas dans toutes les marmites / non si’l vous plait d’insultes / Mais des milliers de restos / Sont remplacés aussitôt / Par des milliers de Mac Do / MOI / dans mon quartier .../ Dans ma cité / C’est épicé / et moi j’aime ça / je butine /Mes racines / Sont latines / Et de bien au delà / J’ai dans l’idée / qu’on peut aimer / Et la violette et l’odeur du Tajine au naseau / Même l’espoir / Qu’on peut avoir / l’accent du canal sans porter les même drapeaux // Toulouse, c’est la ville rose / Toulouse, de plus en plus rose / Toulouse c’est la ville Toz! / Toulouse on t’explose // Ya la rue qui douille con / La rue des magouilles con / La rue qui te dépouille con / c’est la rue des fastes / la rue qui te démasque / Et la tu casques, tu casques // Y avait le Scalp et son action / Sanitaire et sociale / Les réfugies anarco-espagnols assimilés / Il reste les hereux bosseurs de l’aérospatiale// Le dimanche ils sont cleans / Le matin un jogging / L’àpres midi en jeans / On déjeune, on disserte sur la démocracie / En chine // / le zebda vous confirme qu’ici / Y’a moins de briques rouges et la Garonne a tari / El quand il pueit, “il pieut”/ le ciel bascule dans le gris / J’efface les ragots / Des monsieurs Météo/ de Cabrol a Gillot / Si j’étais paysan moi je leur aurait fait la peau // Nous qui vivons de Raï, de Rock et de Musette / a la périferie des succès cathodiques / On assume le peuple qui vient faire sa fête / Sur des hymnes romantuques / ils tortillent du slip / Ca manque de pratique / Ils font qu’on leur explique... Ne persons pas qu’à Toulouse / Toutes les villes ont leur loose / Ne persons pas qu’á / La région PACA / Qui a ses “yaka” et pourquoi pas / Les cités

2 Comments:

At 8:59 PM, Blogger tecum said...

Muito grata. Não conhecia. Fruí verdadeiramente.
Abraço e bom fim de semana.

 
At 7:11 PM, Anonymous Anônimo said...

vim aqui me desculpar, pelo ocorrido de ontem, que ao colocar uma nova foto
no artigo, não apenas perdi o artigo por problemas com o speedy, como
também os comentários, já refiz o artigo com as demais PARAFILIAS, beijos
SONIA FURLANETTO

http://tlusty.blog.uol.com.br

 

Postar um comentário

<< Home